Les Aides Naturelles et Artificielles

 

Pour communiquer avec son cheval, le cavalier possède divers moyens. Ceux-ci sont appelées des aides. Elles permettent, si elles agissent en accord, d’avancer, de ralentir, de s’arrêter, de tourner, et même d'équilibrer son cheval. Les aides peuvent : Agir, Résister et Céder. Les deux catégories d'Aides sont :

Les Aides Naturelles

Elles font parties de l'utilisation du corps du cavalier, sans artifices extérieurs. Il y a :

  • Le regard
  • La voix
  • Les épaules et le buste
  • Les mains (Elles agissent sur la bouche du cheval via le mors et les rênes. Le contact doit être doux, moelleux et constant. Les actions doivent être brèves, progressive et sans à coups pour éviter les douleurs. Les mains doivent donc être fixes (par rapport à la bouche), douces, légères)
  • Le poids du corps, à travers l'assiette (ce qui nous permet de rester assis sur le cheval)
  • Les jambes (on parle des cuisses, des mollets et des talons. Elles agissent sur le corps du cheval : flancs, passage de sangle. . . de façon discontinues en avant, sur ou en arrière de la sangle selon l’effet recherché. Elles doivent être fixes, sans contractions et bien descendues, talons bas)

 

Les Aides Artificielles

Les aides artificielles sont nombreuses. Il s’agit de tous les objets que le cavalier peut utiliser, pour compléter ou renforcer ses aides naturelles. I y a :

  • Les éperons (il faut avoir un bon niveau pour pouvoir s'en servir)
  • La cravache ou le stick de dressage
  • La chambrière (en longe)
  • Les enrênements (gogue, pessoa. . . )
  • Les rênes (servant d'intermédiaires entre nosins et la bouche du cheval)

Généralement les aides artificielles sont plus dures que les aides naturelles et souvent plus faciles à utiliser. Pourtant elles ne doivent pas devenir les aides principales, elles ne sont là que pour aider le cheval à comprendre ce que vous voulez de lui, pas pour lui faire mal ni le punir.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×